Dix ans déjà … Himalaya, passion cruelle …

Posted on septembre 9, 2011

14


Ahmad Shah MASSOUD, le lion du Panshir

Merci Melclalex

Prélude aux attentats du 11 septembre 2001 contre les Tours jumelles du WTC, il  y a dix ans aujourd’hui, heure pour heure, le monde venait de basculer : un attentat à la bombe assassinait Ahmad Shah MASSOUD, le seul Chef résistant aux talibans qui soit soutenu par les populations afghanes dans leur diversité. Cet attentat ruinait tout espoir de paix et de développement aussi bien en Afghanistan qu’au Pakistan, puissance nucléaire.

Dans la haute vallée himalyenne du Panshir, pendant 20 ans, entre 4 000 et 5 000 mètres d’altitude, le Commandant Ahmad Shah MASSOUD, a lutté pour l’indépendance de son pays et l’instauration d’une démocratie, avec  la carrure politique d’un grand homme d’Etat : au départ avec quelques dizaines d’hommes, il a organisé la résistance et  réussi à fédérer les tribus afghanes, pour livrer une guerre sans merci aux soviétiques qu’il a forcés à la réddition, puis aux Talibans qu’arme le Pakistan et qu’il était près de vaincre au moment de sa mort.

C’était aussi un stratège brillant et humble, qui travaillait « en live » la position des pièces de tir de ses hommes, au mètre près, direct à la loupe sur une carte ! … « Avance tes chars de 200m et tire dix coups. Ils vont fuir ! … » … Il n’avait pas d’ordinateur, il ne se trompait pas.

Avec sa mort, l’espoir a disparu des horizons afghans. Depuis dix ans, il règne sur son beau pays, un long hiver de neige, de dictature, de privations matérielles, de sévices moraux, d’attentats meurtriers, de sang …

Nous en portons une lourde responsabilité : quelques semaines plus tôt, le Commandant MASSOUD était venu en Europe pour demander de l’aide. Pourquoi lui a-t-elle été refusée ?

L’Europe, inspirée par les doctrines Reagan puis Bush,  croyait pouvoir maîtriser des dangers qu’elle savait porter en son sein, sans se donner les moyens de les combattre :  les réseaux d’Al-Qaïda qui allaient assassiner MASSOUD et perpétrer deux jours plus tard, leur crime contre la population civile de New York.

Deux mois après la mort de MASSOUD, les GI’s de Georges BUSH dont le Lion du Panshir n’aurait jamais accepté la présence, entraient dans Kaboul et installaient au pouvoir, par des élections dont la validité a constamment été contestée depuis lors, Hamid Karzaï. 

Il y a sur terre des hommes qui se prennent pour de grands diplomates et qui ne sont que des apprentis sorciers.

Ce faisant, ils ont renforcés ceux qui plongent l’Afghanistan et le Pakistan dans un chaos sanglant et font peser sur le monde et la paix, une menace gravissime

Quels sont les enjeux ? Comment cela a-t-il pu advenir ?  

Voici comment.

Merci Melclalex pour tes cinq articles si bien documentés. Tu as rendu un hommage bouleversant aux afghans et à Massoud.

Sur la route de la soie, dans cet Himalaya d’une incroyable beauté, les talibans et les réseaux Al-Qaïda sèment la mort, terrorisent les populations les maintiennent dans l’obscurantisme et martyrisent les filles et les femmes …

Considérant qu’ils ont contribué à l’effondrement de l’union soviétique, ils considèrent réaliste l’objectif d’épuiser économiquement et militairement les USA et les pays européens et les voir s’effondrer comme civilisation, à leur tour. 

Leur but est idéologique car l’Islam intégriste qu’ils prônent est un système totalitaire global, religieux et social. 

Leur objectif stratégique est de conquérir l’arme nucléaire qui leur manque …

Si le Pakistan et l’Afghanistan intéressaient les Etats Unis de Reagan et de Bush, pour leur proximité avec l’URSS et tout spécialement le Kazakstan, ils intéressent Al-Qaïda, car ils mettent l’arme nucléaire à portée de leur main : aussi, par des attentats incessants et meurtriers, par les pressions religieuses sur la population par milices talibanes interposées,  pour détruire toute vélléité d’émancipation,  ils détruisent la société et la stabilité … à seule fin d’imposer leur système totalitaire et de rendre les autorités pakistanaise incapables de protéger leurs installations nucléaires.

L’attaque récente de Karachi montre que le chaos règne au Pakistan et que les talibans tentent de s’emparer des installations nucléaires. Ils sont près de réussir.

Himalaya, passion cruelle … Panshir où, comme femme, je n’irai jamais …

“Mes ailes sont closes
et je ne peux pas voler
Je suis une femme afghane
Je dois hurler” 

Ces vers sont de Nadia Anjuman, poétesse qui écrivait en cachette et qui, en 2005, aurait été battue à mort, pour cela, par son mari, à l’âge de 25 ans.

C’est loin l’Himalaya ? … et New York aussi, c’est loin  ? … Et le métro Saint-Michel, au fait, c’est où ? … Et la gare de Madrid ? Et le métro  de Londres ? …

Comme les paroles blessantes précèdent les coups, il me semble que les attentats ne sont que les actes prémonitoires d’une agression nucléaire … Elle viendra d’Asie centrale … La laisserons-nous venir sans réagir ? ….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dimanche 11 septembre 2011 à 10h, je serai au Kiosque à musique du Jardin du Luxembourg, pour le concert de commémoration du 11 septembre 2001, avec ma complice Huguette CHOMSKY-MAGNIS, Présidente du Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme.

Fazal ur Rehman Afridi, journaliste pakistanais contraint à l’exil sera là et aussi mes amies des organisations de femmes. 

Si ça vous dit … si vous sentez que la société civile française ne peut pas rester les bras croisés …

Publicités
Posted in: Uncategorized