Noël à Bethléem … Révisions :le Hamas pour les nuls ! …

Posted on décembre 16, 2011

6


La construction médiatique d’idées fausses se nomme, en mon pays, la falsification de l’histoire. 

Telle est la machination actuellement à l’oeuvre qui qualifie les « révolutions arabes » de « printemps »   et sacre  » Le protestataire », personnage de l’année 2011, comme Yann Savidan le relaye dans ses « Carnets » . Ces guerres civiles se revendiquent « révolutions » et comme l’oeuvre d’organisations Islamistes modérées ! … avec un culot monstre … non seulement car l’antinomie est évidente, entre la notion d' »Islamisme » qui signifie « Islam intégriste » et celle de « modération », mais encore car les élections qui ont suivi ces guerres civiles, ont porté au pouvoir partout, sous des étiquettes qui n’abusent personne, l’organisation islamiste qui est l’extrême droite des pays arabes : la Confrérie des Frères Musulmans, dont l’intense action en Europe et son infiltration des associations d’extrême gauche est très inquiétante (Tariq Ramadan n’est autre que le petit fils du fondateur des Frères Musulmans !) 

 Joyeux noël à Bethléem … Voici un témoignage qui a fait le tour de la planète en 2009 :

« Je m’appelle Mus’ab Hassan Youssef. Je suis le fils aîné de Cheikh Hassan Youssef. Je suis né dans le village de Bir Zeit, près de Ramallah.  (…) Mon père a débuté ses activités islamiques en fondant [la branche palestinienne] des Frères musulmans, en prêchant pour que les gens le rejoignent et en recrutant de jeunes musulmans pour Allah et l’islam(…)

 Enfant, je croyais que tous les musulmans étaient comme mon père. Si vous êtes éduqué dans les valeurs islamiques, qu´allez-vous devenir ? Quelqu´un comme mon père, qui est mon modèle et que j’aime beaucoup. Mais là, j´ai eu des surprises (…)

qui a tué frère Muhammad Abou Shakra ? En-dehors de la prison, les gens pensent que c’est Israël, mais c’est en fait le Hamas. Un jour, le Hamas paiera ses crimes. (…) J’appelle le peuple palestinien à ouvrir les yeux et à se pencher sur les agissements du Hamas, à l’époque où il fonctionnait comme un mini-Etat dans la prison. (…)

personnes jetées du sommet d’immeubles… La réaction du monde face à cette organisation et à ses agissements était très molle. »

C’était jour de réjouissances à Gaza City ce mercredi 14 décembre 2011 pour fêter le 24ème anniversaire de la fondation du Hamas, branche palestinienne de la confrérie des Frères Musulmans que certains ont hâte de supprimer de la liste des organisations terroristes dressée par l’Union Européenne. 

Le Hamas a fièrement publié ses statistiques sur le bilan qu’il revendique en guise de « résistance » : 1.365 Israéliens tués,6.411 Israéliens blessés,1.117 attentats,  87 missions « suicide », 11.093 roquettes et obus de mortier lancés sur Israël.

Devant une foule qui agitait plus de drapeaux verts que de drapeaux palestiniens en scandant « nous ne reconnaîtrons jamais Israël », Ismaël Haniyeh réaffirma : « La résistance est la seule voie et c’est le choix stratégique pour libérer la Palestine du fleuve (le Jourdain) à la mer ( la Méditerranée) et chasser les envahisseurs de la terre sacrée de Palestine ».  …. Islamistes modérés ? … Si c’est de la modération ça !!! …

Les guerres civiles dans le monde arabe ne sont pas un « printemps » … elles durcissent le ton,  elles font reculer les espoirs de paix … Yitzhak Rabin doit s’inquiéter pour nous, dans sa tombe … Ce qui se passe au sein de l’assemblée générale des Nations Unies est inquiétant … Les Frères musulmans y créent des alliances … Ils ont volé aux peuples arabes leur révolution … [avec la complicité de la France pour le soulèvement Lybien] … Ils tentent de voler au monde la paix, les valeurs de la Charte des nations unies … ils menacent en France la laïcité, conquise dans le sang après mille ans marqués par huit guerres de religion, neuf dirai-je si je compte l’un des aspects les plus violents du soulèvement de la Commune de Paris.  

Yitzhak Rabin, 1er Ministre israëlien, Prix Nobel de la Paix, signataire avec Bill Clinton et Yasser Arafat des accords d’Oslo de 1993, a été assassiné à Tel Aviv le 4 novembre 1995.

Publicités
Posted in: Uncategorized