8 Février 1962 …Il y a cinquante ans aujourd’hui ! …

Posted on février 8, 2012

12


Il y a cinquante ans aujourd’hui, était perpétré par la police française, le massacre du Métro Charonne : une « civilisation supèrieure » organisait un massacre d’Etat ! …  C’était la deuxième fois en trois mois.

Pour les besoins des cadeaux qu’il estimait devoir faire à l’extrême droite, (deux massacres contre un putch !!!)  en vue de sa réélection comme Président de la République, Charles de Gaulle a donné son accord à la répression de deux manifestations qui se sont terminées par deux massacres  organisés par son ministre de l’intérieur Roger Frey et son Préfet de Police de Paris Maurice Papon*, avec la bénidiction de Michel Debré dont il est établi qu’il est allé féliciter les policiers pour leurs méfaits ! …

Le 17 octobre 1961,  il a « interdit » et réprimé, une manifestation d’algériens , qui réclamait la reprise des négociations avec les représentants du FLN, pour la paix en Algérie. Ces négociations reprendront et les accords d’Evian seront signés le 18 mars 1962 et le Cessez le feu proclamé le 19 mars 1962 … Dans quelques semaines, cinquante ans déjà ! …

Mais la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 se termine par 12000 arrestations, à l’occasion de laquelle les interpellés sont couchés sur le sol, les uns sur les autres dans le Petit Dépôt du Palais de Justice de Paris … Ils  sont frappés à coups de matraques alors qu’ils sont sans défense et couchés par terre …

Il y aura 200 morts … soit jetés vivants dans la Seine, soit pendus dans le Bois de Boulogne …

Le 8 février 1962, faisant suite à une série d’attentats perpétrés dans Paris depuis des mois par l’OAS et plus précisément à la série du 7 février 1962, dont un au domicile d’André Malraux qui est indemne, mais non sa petite voisine âgée de quatre ans retrouvée criblée d’éclats de verre et éborgnée … une manifestation énorme manifestation pacifique est appelée. Elle est réprimée d’une manière horrible et planifiée par les mêmes : Charles de Gaulle, Roger Frey, Maurice Papon … Il est démontré qu’il a été sciemment convenu entre eux de prendre les manifestants en tenaille et de les frapper … Huit personnes meurent à la station Charonne …

Il faut lire le livre de l’historien Alain Dewerpe, « Charonne, 8 février 1962,anthropologie historique d’un massacre d’Etat » Gallimard, coll. Folio-Histoire, 2006, 897 p. Prix 10 € …

Alain Dewerpe avait huit ans au moment des faits. Il est le fils de l’une des victimes, Fanny Dewerpe, secrétaire, âgée de 31 ans, tuée par une grille de platanes arrachée à  un arbre par des policiers de la République française qui ont jeté plusieurs grilles comme celle-là, pesant 40kg sur les manifestants.

Alain Dewerpe est aujourd’hui Directeur d’études à l’école des Hautes Etudes en sciences sociales. Son ouvrage est remarquable et a été salué unanimement.

Pourquoi de tels faits ? Charles de Gaulle était en fin de mandat. Il ne savait que faire pour être réélu Président de la République. Il inventa alors une réforme constitutionnelle pour se faire élire au suffrage universel et non par le Parlement.

Or la Constitution, sa constitution, ne permettait pas cette réforme : l’article 89 interdit toute réforme constitutionnelle en cas de troubles portant atteinte à l’Etat et à l’intégrité du territoire. Tel était le cas :  En effet, le 23 avril 1961, à Alger, les généraux français Challe, Salan, Jouhaud et Zeller avaient tenté un putsch militaire … Ayant échoué, ils tentaient de déstabiliser la métropole et leur organisation, l’OAS, multipliait les attentats … avec d’autant plus de violence que De Gaulle essayait de les prendre de vitesse et depuis le 20 mai 1961, négociait un accord de Paix avec les nationalistes algériens … Le 22 août 1962, avait lieu l’attentat du Petit Clamart contre De Gaulle soit même, le 5 septembre, il annonçait un référendum sur sa réforme constitutionnelle permettant l’élection présidentielle au suffrage universel. Le 5 novembre, De Gaulle dissolvait l’Assemblée nationale. Le 28 novembre, son référendum est adopté avec plus de 60% de oui …

Foin du bourrage d’urnes, le pire fut,  sans doute, ces cadeaux à l’extrême droite … Deux massacres contre un putch ! …

Voilà ce qui doit être inscrit à la gloire de ceux qui se réclament d’une « civilisation supèrieure » … Certains hommes assoiffés de pouvoirs et commis des grosses fortunes du monde, sont prêts à tout ! …

* Précisons pour ceux à qui ce passé n’a pas été transmis, ni par l’école ni par leur famille,  que Maurice Papon a été par la suite, condamné à la prison à vie, pour crimes contre l’humanité : il a organisé à Bordeaux, la déportation de juifs et notamment un train d’enfants, vers les camps de la mort nazis, en Allemagne. Charles de Gaulle ne pouvait ignorer les faits dont il s’était rendu coupable.

Delphine Renard, défigurée le 7 février 1962 à Paris, à l’âge de 4 ans, par une charge de plastique posée par l’OAS et visant André Malraux.

Daniel Fery, apprenti, tué au Métro Charonne à l’âge de 16 ans, le 8 février 1962

Publicités
Posted in: Uncategorized